mercredi 30 novembre 2005

Aime la France ou tire-toi !

racismeLors des violences des banlieues et malgré quelques voix discordantes, le discours dominant établissait le constat d'échec des divers politiques d'intégration et les élites nous parlaient d'offrir un avenir avec un peu moins de discrimination à cette France Black Blanc Beurre.

On avait finit par croire que dès la fin des émeutes, ça serait la fête : On voyait Rachid Arab revenir au JT de France 2 et un noir propulsé à la tête du ministère de l'économie. La société semblait avoir pris conscience qu'il fallait vraiment mettre en application le fameux : "Liberté-Egalité-Fraternité" pour éviter de retomber dans les mêmes schémas. Un véritable sursaut salvateur allait s’opérer.

Mais depuis quelques jours, à écouter les déclarations des politiques dont les médias se font l'écho, tout ça est oublié. Les discours à l'égard des étrangers se musclent de plus en plus, faisant la liaison entre les violences et l’immigration.

Gérard Larcher, ministre délégué à l'emploi, s'est même risqué à nous expliquer que la polygamie était l'une des causes de la crise des banlieues et que face à ce «comportement anti-social, il n'est pas étonnant que certains d'entre eux aient des difficultés à trouver du travail», rien à voir avec la couleur de la peau, le nom ou l'adresse.

Dans la foulé, Sarkozy nous mitonne une loi sur l'immigration qui compliquera encore plus les possibilités d'intégration des populations étrangères déjà présentes en France. Par ailleurs, il nous explique qu'il va expulser deux fois plus d'étrangers en 2006 comme si les clandestins étaient en première ligne lors des violences : Azouz Begag devra faire attention de ne pas se faire embarquer dans cette chasse au faciès.

Même des intellectuels à forte diffusion se sont permis de vomir leur haine de l'étranger dans les journaux. Alain Finkielkraut dit texto : "Le problème est que la plupart de ces jeunes sont noirs ou arabes et s'identifient à l'islam" ou encore "L'antiracisme sera au 21ème siècle ce qu'a été le communisme au 20e".

Aujourd’hui, je suis sceptique sur la capacité de la société française à reconstruire un modèle égalitaire qui marche et surtout à donner les mêmes chances à tous les enfants de la République.  Il semble de plus en plus difficile de lancer des politiques différentes avec des élites politiques identiques et indéboulonnables.


Posté par kgtrash à 21:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Aime la France ou tire-toi !

    Tu sais heureusement qu'il y'a des français qui ne sont pas indifférents devant la situation scandaleuse de la france.. Sur mon blog tu trouveras un lien "Kevin", vas y et lis " qui veut une voiture flambée" en plus d'un autre post (le tout dernier).. Comme quoi les français ne sont pas tous aveugles devant la politique de leur gouvernement TROP indifférente à l egard des pbs des africains..

    Posté par lili, lundi 19 décembre 2005 à 03:45 | | Répondre
Nouveau commentaire