jeudi 13 octobre 2005

Qui me paye un café ?

corruptionAu Maroc, tout le monde a eu droit au moins une fois à cette morsure douloureuse qui vous oblige à mettre la main au portefeuille et à trouver un complexe subterfuge pour glisser ce quelque chose dans la poche de votre prédateur. Tout cela se fait dans l'honneur, le sourire et la dignité des protoganistes. Certains l'appellent "tadouira" et d'autres le "bakchich".

N'y allons pas par quatre chemins : je veux parler de la corruption. Je vois déjà certains d'entre vous m'affirmant que cela est en train de changer. Je leur donne raison.
Entre 1999 et 2004 le Maroc est passé de 54e à 77e dans le classement de Transparency International. Cette organisation a même envoyé à nos parlementaires une lettre avec les conclusions pitoyables de son enquête.

Au plus haut sommet de l’état, on se dit déterminé à lutter contre la corruption et à faire de ce combat une priorité stratégique.

Que penser alors quand la DGSN (Direction Générale de la Sûreté Nationale) attribue les deux lots principaux du projet de la nouvelle Carte d’Identité Nationale Biométrique à deux sociétés étrangères (COGENT SYSTEMS et THALES) sans mise en concurrence ni appel d’offre ?

Ce véritable bond en arrière fait mal pour plusieurs raisons :

  • on envoie un signal négatif aux opérateurs économiques qui en tiendront compte avant d’investir,
  • ces deux lots représentant plus de 150 millions de Dirhams (15 Millions d'euros), ils auraient pu être une aubaine pour les entreprises marocaines du secteur,
  • au Maroc, il n'existe aucune legislation concernant la protection des données personnelles. Le traitement en catimini de cette affaire visait à eviter tout débat sur les risque que ce projet fait peser sur les libertés individuelles.

Il faut que notre gouvernement redresse la barre et montre le chemin à suivre car il serait dommage de tomber dans un schéma ou les gradés décident et les politiques baissent le regard.


Posté par kgtrash à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Qui me paye un café ?

Nouveau commentaire